Poudre de perle, conserver des os solides

Poudre de perle

La poudre de perle jouit d’un grand succès pour ses diverses vertus redécouvertes que la production à grande échelle met à la disposition du public.

Facilement perçue comme un produit miracle, la poudre de perle est souvent sujette à des opérations frauduleuses par des entreprises promptes à se faire de l’argent facile.

Aux origines de la poudre de perle

C’est la pharmacopée traditionnelle chinoise qui, depuis des millénaires, utilise la poudre de perle. Les personnalités de la cour impériale chinoise en usaient pour favoriser l’éclat de leur peau et en lisser les rides pour ralentir les effets du temps.

Contrairement à ce que beaucoup le croient, la poudre de perle ne vient pas du milieu marin et elle n’est pas d’origine sauvage. Elle vient de l’élevage de perles d’eau douce associées à l’élevage de trois espèces d’huîtres :

A la différence des autres coquillages perliers, ces moules ne sont pas nucléonées. Ainsi, au lieu d’introduire dans le coquillage un nucléon artificiel que le mollusque entoure de nacre pour se protéger du corps étranger, on glisse des morceaux du manteau d’une autre huître à l’intérieur d’une huître hôte. Le résultat est que la perle est totalement constituée de nacre. On arrive aujourd’hui à produire une cinquantaine de perles au moyen de la Pinctada maxima qui peut atteindre 80 cm de diamètre dans les rivières de Shangaï.

Les usages qu’on en fait

Outre la production de bijou, la perle sert aussi comme produit cosmétique. La poudre obtenue sert à gommer les imperfections de la peau, notamment en effaçant les ridules. La poudre a depuis toujours servi d’onguent que l’on applique principalement sur le visage. Les civilisations anciennes comme les Aztèques et les Mayas s’en servaient pour guérir les brûlures du soleil. De façon empirique déjà, on connaissait les qualités toniques de la poudre de perle et on y a recours pour faire reculer la fatigue.

L’usage le plus répandu de la poudre de perle est l’apport nutritionnel. Elle est riche en oligo-éléments, en protéines et en acides aminés dont 8 sur les 16 qu’elle renferme sont essentiels. Les acides aminés contenus dans l’organisme doivent être en équilibre pour éviter que le corps ne puise dans ses réserves pour produire des protéines et entraîner un dysfonctionnement.

Les oligo-éléments, quant à eux, n’existent qu’en quantités infimes, mais le sélénium, le zinc, le fer et le cuivre, entre autres, ont un rôle essentiel. Ils sont responsables du renouvellement des tissus du corps, mais également du renforcement du système immunitaire. Les protéines cellulaires que l’on trouve dans la poudre de perle ont un rôle dans la régénération des tissus osseux.

Les effets de la poudre de perle sur les os

L’aragonite est le minéral qui compose en grande partie la poudre de perle. Ce tissu organique et cristallin a une incidence essentielle dans le processus de cicatrisation et de régénération des tissus durs comme l’os et le cartilage ainsi que des tissus mous comme le derme, les muqueuses, les tendons et les muscles.

Le calcium est un autre élément constitutif de la poudre de perle et joue un rôle clé dans le traitement de l’ostéoporose, l’arthrose et la remise en état de l’os après fracture. Le pouvoir de régénération du cartilage est avéré et scientifiquement soutenu par des chercheurs qui attestent que la nacre et l’os sont des tissus biocompatibles dont la structure et le mode d’élaboration sont les mêmes.

PARTAGER SUR